Paniers


Pourquoi prendre un panier?

Prendre un panier, c’est un engagement mutuel qui lie les mangeurs.euses et les maraîcher.ère.s sur toute la saison de production, de juin à décembre. C’est une façon très concrète de soutenir une production locale et éthique tout en mangeant régulièrement de délicieux légumes ultra-frais, sains et de saison. Concrètement, les mangeurs.euses prennent un abonnement pour toute la saison de maraîchage, payable en une ou deux fois, et deviennent automatiquement membre de notre association. La Rocambole devient alors aussi votre jardin et votre micro-ferme, tout près de chez vous. En étant membre de l’association, vous pouvez directement participer aux décisions.
Cette première saison, nos paniers seront distribués les mercredis, chaque semaine de juin à fin décembre 2024, soit 30 fois pour l’année 2024.

Tailles et prix des paniers

Picolo

Le panier picolo correspond à la consommation d’une personne au prix de 15.- par semaine

Duo

Le panier duo correspond à la consommation de deux personnes ou d’une personne légumivore au prix de 25.- par semaine

Familial

Le panier familial correspond à la consommation de 4 personnes au prix de 40.- par semaine

Contenu des paniers

Les légumes suivent les saisons et dépendent des conditions météo. Dans vos paniers, vous trouverez :

  • En juin/juillet :  beaucoup de salades, radis, pois, bettes, oignons nouveau, brocolis, carottes, haricots, colraves, choux-fleurs, courgettes, concombres, fenouils ainsi que les toutes premières tomates… 
  • En août/septembre : des tomates, aubergines, haricots, courgettes/pâtissons, concombres, carottes, côtes de bette, poivrons, fenouils et des salades…
  • En octobre/novembre :  des courges, radis, oignons, salades, de la doucette, des épinards, bettes, céleri, rutabaga, de la scarole et des carottes de gardes…

Distribution

Nous proposons deux options de distribution. 

Option 1 : venez vous-même remplir votre panier 
À la Rocambole lors de notre petit marché. Chaque abonné peut venir remplir lui-même son cabas, tous les mercredis entre 16h00 et 19h00 et profiter d’une respiration dans les jardins. C’est également l’occasion de boire un verre, échanger avec les jardinières ou de flâner dans les jardins pour cueillir quelques fleurs comestibles. 
Réduction : En venant faire votre panier vous-même à la ferme, vous payez CHF 3.- de moins par panier qu'en choisissant l’option de livraison dans un point de dépôt !

Option 2 : venez  chercher votre panier déjà confectionné par nos soins à l’un des lieux de dépôt suivants : 
  • À Saint-Légier directement dans notre dépôt à la ferme, les mercredi dès 13h00
  • À Blonay, à la Fromagerie Au cœur du fromage, les mercredi dès 14h00
  • À la Tour-de-Peilz, point de dépôt à définir, les mercredis dès 13h00
  • À Vevey, à l’épicerie Epicoop, les mercredis de 13h00 à 16h00
  • À Vevey, au Petit Commerce, les mercredis de 13h00 à 21h00
Nos points de dépôts ne sont pas encore tous défini, mais nous allons offrir des possibilités pratiques et centrales.
Vous payez CHF 3.- de plus par panier pour le coût d’une livraison à vélo au lieu de dépôt et la confection par nos soins du panier.

Résumé des prix pour la saison suivant les options choisies

Résumé des prix pour la saison, 30 paniers, suivant les options choisies  
Option 1 : venez vous-même remplir votre panier à la ferme.
Option 2 : venez chercher votre panier déjà confectionné par nos soins à l’un des lieux de dépôt suivants - supplément CHF 3,- par panier, soit CHF 90.- pour la saison.
Taille du panier

Prévu pour

Option 1
Prix du panier
Option 1
Prix pour la saison

Option 2
Prix du panier
Option 2
Prix pour la saison
Picolo1 personnes  15.- 450.-18.-540.-
Duo2 personnes  25.- 750.-28.-840.-
Familiale4 personnes  40.- 1'200.-43.-1'290.-
Nous pensons que l’accès à de bons légumes frais est un droit fondamental. Si le coût d’un panier est un frein. Prenez contact avec nous et nous trouverons une solution.

Le prix des légumes, parlons argent

Nous avons fait le choix de nous baser sur les prix recommandés en bio par l’association des marchés paysans.
Nous nous efforçons de déterminer des tarifs justes, une tâche complexe étant donné la dévaluation des prix sur le marché agricole, qui ne reflètent pas les véritables coûts de production.
Une production respectueuse de l’environnement demande également plus de travail manuel, car nous n’utilisons pas de grosses machines, ni d’herbicide.   
En vente directe, bien des légumes seront moins chers ou équivalents à ceux que vous trouverez en Bio-Suisse dans la grande distribution. En vente directe, l’argent sert directement à payer le producteur, sans marge et sans coût excessif de transport ou d’emballage plastique. Les produits sont aussi beaucoup plus frais.

De 1939 à nos jours, la part dédiée à l’alimentation dans la consommation des ménages est passée en moyenne de 40% à moins de 7% du budget des ménages. Cette évolution a un impact direct sur le mode de production agricole, la souveraineté alimentaire et les conditions de vie des paysannes et paysans.
Faire tourner une petite ferme respectueuse des sols et de l’environnement est un véritable travail d’équilibriste. Le coût réel de la nourriture est une question de société cruciale, complexe qui demanderait une réponse politique forte.

À la Rocambole, micro-ferme associative et participative, sans but lucratif, les recettes de nos ventes appartiennent à l’association et servent à payer les graines, les plantons et le matériel indispensable au fonctionnement de la ferme.
Elles doivent également servir à payer les salaires des jardinières-maraîchères. Notre but est de promouvoir une production agricole viable bien que notre idéal serait de pouvoir se passer d'argent et donner nos légumes. De nombreuses heures de travail sont à ce jour réalisées bénévolement.

Pour l’année 2024, il est prévu d’employer une maraîchère à 50% et une maraîchère à 25% dès le mois de mai 2024. Les salaires seront très modestes, basés sur une rémunération de CHF 20.- brut à l’heure.

Bien que les jardinières aient choisis un mode de vie qui met à l’honneur une sobriété pleine de sens, la gestion d'un revenu aussi modeste s'avère être un défi de taille.

Recherche